Quel navigateur utiliser ? | Almédé Studio
Install flash.

Quel navigateur utiliser ?

Quel navigateur utiliser ?

Vendredi, 13 Juillet, 2012
Systeme: 
Type de médias: 

Voici une analyse de notre studio des différents navigateur afin de mieux les connaître.

Pourquoi choisir Opera ?

Opera sera votre navigateur si vous voulez être à la pointe de l’innovation et de la créativité. Avec un gestionnaire de téléchargements dès 1998, des onglets dès 2000, et une liste d’innovations qui ne tiendrait pas dans cet article, il crée la tendance depuis 1996. Si vous voulez un navigateur en avance sur les autres, Opera est fait pour vous.

Ce que vous devez savoir sur Opera :
Malgré sa longévité, il peine cependant à dépasser les 1,5% de part de marché, souffrant d’un déficit de marketing face aux géants que sont Google et Microsoft.

Opera est multi-plateformes, avec des versions sur MacPC et Linux; sur iOSSymbianBlackBerry et Android; et même sur consoles avec des versions pour Nintendo DS et Wii.
Qu’est-ce qu’il a que les autres n’ont pas ?
Si ses innovations passées sont maintenant incluses sur la plupart des navigateurs (comme les onglets), Opera reste en avance avec son magasin de widgets créés par des développeurs tiers. Il regorge de mini-applications originales de tout type (jeux, interface, météo, etc…) et de qualité, qui tournent indépendamment sur le bureau.

De plus, Opera dispose de la technologie Unite, un module unique qui transforme votre navigateur en serveur web. Unite permet diffuser de la musique en streaming, de partager des fichiers, d’héberger votre site web ou encore de partager des photos en ligne. Le tout dans une interface claire et facile à utiliser!

Pourquoi ne pas le choisir ?
Opera est le plus généreux des navigateurs en matière de fonctionnalités mais certaines sont inutiles au commun des internautes, comme le serveur web intégré du module Unite. Si son interface peut paraître trop confuse, on peut lui préférer un autre navigateur plus simple comme Google Chrome.

Pourquoi choisir Firefox?

Son nouveau look est minimaliste: adieu barres, menus et boutons superflus. Avec la même intention de vous simplifier la vie, la fondation Mozilla a rendu plus pratique que jamais l’intégration des nombreuses extensions qui font de Firefox 4 le navigateur idéal pour les fanas de personnalisation.<

Ce qu'il faut savoir sur Firefox Avant d’être un renard, Firefox était un oiseau de feu. Phoenix et Firebird ont été les premiers noms du navigateur made in Mozilla, qui a officiellement lancé sa version 1.0 en Novembre 2004. A cette époque, Internet Explorer était le champion incontesté de la catégorie. Aujourd'hui, Firefox perd des parts de marché, il est passé en troisième position derrière Chrome de Google.
Mozilla Firefox tire parti de l'accélération matérielle graphique et assure la compatibilité avec les nouveaux standards du Web (CSS3, HTML5 et WebM).

Qu’est-ce qu’il a que les autres n’ont pas?
Gratuit, multi-plateformes et mis à jour très fréquemment, Firefox 4 peut se targuer du plus vaste catalogue d’extensions. Des centaines de programmeurs, employés de Mozilla ou contributeurs indépendants, alimentent une liste impressionnante d’add-ons, ajoutant une infinité de fonctionnalités à Firefox (voir notre top 10 des meilleures extensions Firefox).

 Pourquoi ne pas le choisir ?
Open Source, personnalisable à envie, il a tout pour lui sauf sa lenteur par rapport à Chrome et son probleme pour lire les vidéos au format mp4 H264 qui est un format d'avenir.

Pourquoi choisir Google Chrome ?

Google a mis dans son navigateur toute la philosophie de son moteur de recherche: la simplicité et l’instantanéité. Google Chrome est le navigateur internet de ceux qui ne tiennent pas en place. Rapide comme l’éclair, il récolte régulièrement les meilleures notes à plusieurs tests de performances en ligne (Acid3 TestHTML5 Test...). Chrome a aussi pour lui de bons résultats en matière de sécurité (voir les résultats du concours de hacking Pwn2Own).

Ce que vous devez savoir sur Google Chrome
Dernier arrivé, premier servi: sorti en 2008, Chrome a connu la plus forte progression depuis lors, atteignant aujourd'hui 33,81 % de parts de marché globales (sources : StatCounter.com) contre 32,04 % pour Internet Explorer. Il bénéficie de la force de frappe de Google, tant au niveau du marketing que du développement. Avec une mise à jour majeure en moyenne toutes les 3 semaines, Google Chrome en est déjà à la version 12, en moins de 3 ans d’existence !

 

S’il n’est pas un logiciel Open Source, le code de Google Chrome est distribué au sein du projet Chromium. Simple et épuré, il représente un modèle d’efficacité dans l’affichage de pages complexes et de web-applications. Son parti-pris de se montrer discret par rapport au contenu web préfigure l’imminent système d'exploitation ultra-léger de Google, Chrome OS, qui tentera de généraliser le modèle du cloud-computing à tous les domaines de l’informatique.

Qu’est-ce qu’il a que les autres n’ont pas?
Google Chrome donne parfois l’impression d’être un suiveur, reprenant les bonnes idées des autres navigateurs en les optimisant. Il innove surtout dans l’interface où son style épuré et discret a fait école. Google Chrome est également devant les autres en matière de rapidité d’exécution et de temps de chargement. En revanche, son magasin d’applications apparu avec la version 9 a fait l’effet d’un pétard mouillé: alors qu’on attendait une approche novatrice des applications en ligne, il se contente de compiler des raccourcis vers des pages internet qui fonctionnent souvent aussi bien sur les autres navigateurs.

Pourquoi ne pas le choisir?
L’importance tentaculaire de Google qui collecte les données de navigation à des fins commerciales peut rebuter. La publicité ciblée sur chaque utilisateur est le business-model avoué du géant américain. On peut lui préférer des navigateurs Open-Source et issus du monde du logiciel libre, comme Mozilla Firefox.